Sortir de l'illusion économique

 

Suite à l'affaire du marché perdu des sous-marins, il y a eu beaucoup de commentaires, mais aucun nous explique l'influence des zones économiques mondiales, pourtant une réalité qu'il faudrait intégrer surtout si nous prétendions vouloir retrouver notre indépendance nationale. Mais, prenons la réflexion autrement, et demandons-nous comment allons-nous sortir de cette illusion économique de la "dette magique", cet emprunt que l'on croit illimité, qui nous tient pieds et poings liés dans une zone européenne dominée par un seul pays.... 
 
Xavier Pérez 
Dr. en droit et en sc. de l'éducation 
https://xavierperezofficiel.blogspot.com/

 

Les porte-paroles d'une époque où la Refondation est devenue nécessaire

Nous continuions notre avancée dans la pensée sur la Refondation des Institutions qui devient nécessaire au regard de notre époque, et de ce basculement que nous vivons, avec la fin de la "modernité" pour aller vers un monde plus conscient de son présent et de sa Terre, un monde qui cherche sa liberté et une expression plus directe de la démocratie. Car, au final, nous ne sommes que les portes paroles d'une époque charnière, où deux sociétés vivent côte à côte, une qui part et une qui vient. 

Voir le texte et le PDF : https://xavierperezofficiel.blogspot.... 

Télécharger le texte la Refondation : https://drive.google.com/file/d/1j9nY... 

Xavier Pérez
Dr. en droit et en sc. de l'éducation
https://xavierperezofficiel.blogspot.com

 


 


"Nous assistons à la fin d'un régime"

L'histoire passe et souvent même travaille les hommes malgré eux. Les évènements se mettent en place les uns après les autres et dévoilent de plus en plus comment notre régime empêtré dans son déséquilibre part dans tous les sens, court après une logique qui lui échappe. Une forme "d'anarchie d’État" s'est mise en place où chacun fait finalement selon son "bon plaisir" et "interprète à sa guise" les multiples règles contradictoires et compliquées qui sont décidées d'un sommet dont la base se reconnaît de moins en moins, sans compter l'économie, c'est souvent le début de la fin des Régimes.

Xavier Pérez
Dr. en droit et en sc. de l'éducation

https://xavierperezofficiel.blogspot.com


Pourquoi la question du renouvellement des institutions est devenue légitime?

 Peut-être mon dernier enregistrement sur un sujet qui émerge et que nous traitons pourtant depuis plus de 15 ans avec Terre Naissante, la réforme de nos institutions qui montrent toujours davantage leur déséquilibre. Car, bien plus qu'une rupture, ce que nous vivons est bien une confirmation d'une dominance excessive du pouvoir administratif inscrit dès l'origine et devenu évident aujourd'hui. 

 Xavier Pérez
Dr. en Droit et Dr. en sc. de l'éducation

http://xavierperezofficiel.blospot.com

 

Deux France à rassembler

Prenons de la hauteur car, la mobilisation pour défendre notre liberté a été massive, elle vient du plus profond de notre culture, elle mobilise au vu des citoyens dans la rue toutes les générations et toutes les origines, elle pose la question fondamentale de notre avenir, le monde dans lequel nous voulons vivre d'où l'importance de se rassembler autour de valeurs communes et historiques, devenant maître de notre destin

Xavier Pérez
Dr. en droit et Dr. en sc. de l'éducation

 

Gardons confiance, Mobilisons-nous!

Des citoyens, dont j'étais, d'eux-mêmes sont descendus dans la rue pour clamer leur amour de la liberté et de l'égalité, des valeurs de la France éternelle, de l'envie de vivre dans un monde humanisé où le sourire et le libre choix à encore un sens. Mais nous ne voilons pas la face, derrière ces décisions se cachent malheureusement d'autres réalités économiques à venir en se coupant de fait avec les fondements de notre République, et cette contrainte vise aussi mentalement à nous y préparer. Nous sommes aujourd'hui face à nous-mêmes, impossible de se réfugier derrière son uniforme, son grade ou son statut. Le choix devient inévitable. 

Xavier Pérez
Dr. en droit et en sc. de l'éducation

http://xavierperezofficiel.blogspot.com

 

La liberté de disposer de son corps

Une société voit jour quand nous nous reconnaissons comme des semblables, c'est--à-dire avec en chacun de nous de l'humanité. Se reconnaitre comme semblable implique qu'il devient interdit à un semblable de souiller notre corps, et par fait inverse ceci signifiant aussi que nous sommes libre d'en disposer, ne pouvant pas nous obliger à lui injecter une substance contre sa volonté sans violer son intégrité, entrainant une rupture d'humanité, à la liberté et l'égalité de tous à l'origine de notre idéal social. 

Xavier Pérez
Dr. en droit et Dr. en sciences de l'éducation

http://xavierperezofficiel.blogspot.fr

Nous passons de l'idée de "progrès" à celle de "présence"

 Il est important de poser des mots sur ce que nous vivons. D'abord pour comprendre les mutations et en suite pour ne pas dire le jour où le "cataclysme" arrive d'une voie mièvre "on ne savait pas quelle surprise". Le monde change toujours par le bas car, ce sont les plus pauvres qui subissent en premier les affres de notre système et doivent s'en adapter pour ne pas mourir, le reste suit après, et lorsque ces affres touchent les puissants, c'est là que tout bascule, bien qu'en "bas" tout a basculé depuis longtemps; en fait, les puissants ne font que confirmer des changements qui ont déjà eu lieu, comme le passage de l'idée de "progrès" à celui de "présence"...

Voir le texte << Quand l'idée de progrès laisse la place à l'idée de "moment présent" >>

Xavier Pérez

Dr. en droit et Dr. en sciences de l'éducation
http://xavierperezofficiel.blogspot.com


Se rappellerons-nous pourquoi nous avons mis l'économie de la France par terre?

 Revenir sur l'emprunt d’État, ce n'est pas que discuter de la dette, mais bien plus de l'élément qui permet à l’État aujourd'hui de payer ce qu'il doit. Sans emprunt, l'impossibilité de boucler son budget est devenu prégnant. Cet emprunt ne fait que grossir à un point tel qu'il est devenu tabou de discuter à qui sera adressée la facture? Car, facture il y aura forcément, il est impossible de payer tout un pays à rester à la maison sans que tôt ou tard, il n'y ait de compte à rendre. De quelle nature ? et au final, se rappellerons-nous pourquoi nous avons mis l'économie de la France par terre? 

Xavier Pérez
Dr.en droit et Dr. en sciences de l'éducation

Si l'énergie libre était une réalité

 Enfin, nous revenons à un sujet propres à "Terre Naissante", a une époque où des thématiques comme l'énergie et la gestion de la terre refont surface alors que nous en parlons depuis des années dans une relative indifférence. Mais, bon, Terre Naissante continue son bonhomme de chemin, et cherche d'autres moyens d'expression qu'Internet, qui finalement nous a bien plus enchainé que libéré, nous devons retrouver les chemins du vivant, je ne sais comment, mais nous devons recréer du lien, là est notre avenir. 

Xavier Pérez
Dr. en droit et Dr. en sciences de l'éducation
https://xavierperezofficiel.blogspot.com

 

 

 

La tentation de l'inflation

Dans tout ce que nous vivons l'économie n'est jamais bien loin, même lorsqu'on est bercé de doux idéaux et cette inflation qui arrive juste après une crise qui a ralenti l'activité devrait nous le rappeler. A défaut de pouvoir dévaluer, les États en recherche d'une bulle d'aire économique, la tentation de passer par une inflation maitrisée leur fait de l’œil, mais maîtrise-t-on l'inflation surtout si elle s'emballe ? Dans tous les cas, c'est bien le citoyen, salarié, indépendant qui va être en première ligne, quelle sera sa réaction?

Xavier Pérez
Dr. en droit et Dr. en sciences de l'éducation

http://xavierperezofficiel.blogspot.com

 

Tous Libres Tous Egaux

Quand les bases de liberté et d'égalité sur lesquelles nous évoluons, bien plus que centenaires, nous échappent, que nous nous apercevons lors de simples discussions que les principes élémentaires ont été oubliés, et que nous sommes prêts à tout perdre de ce qui a fait notre grandeur, qu'ont acquis nos aïeux par leurs sacrifices, nous devons, même à devoir prêcher dans un désert d'âmes seules, rappeler que nous sommes Tous Libres, Tous Égaux, et qu'aucun principe ne peut remettre en cause ce principe, sans remettre en cause notre monde. 

Xavier Pérez
Dr. en droit et en sciences de l'éducation

 

 
 

Le jour de notre renaissance

 Face à l'incertitude, la peur, les paroles d'angoisse et de culpabilité, le moment est venu de bâtir un discours salvateur et réparateur qui se fonde à nouveau sur les grands piliers d'une société qui va de l'avant comme la liberté, l'égalité, le partage, la solidarité ou même la paix. Alors bien évidemment, ce sont des idéaux, mais qui véhiculent les concepts assez forts pour créer un monde réunifié. Notre renaissance viendra précisément en ouvrant les yeux sur cette terre naissante, créative et solidaire qui nous appelle à vivre. 

Xavier Pérez
Dr. en droit
Dr. en sciences de l'éducation

http://xavierperezofficiel.blogspot.com

 

"Renoncer à sa liberté, c'est renoncer à sa qualité d'homme" (Rousseau)

 Il y a des phrases qui passent le temps, qui ne se démodent jamais, elles trouvent leur juste expression à chaque époque, celle-ci de Rousseau ("renoncer à sa liberté, c'est renoncer à sa qualité d'homme") en fait partie tellement il est vrai que notre liberté est attachée au fait même que nous soyons des hommes. Phrase qui sonne comme un souvenir à une époque où précisément, on nous demande d'abandonner volontairement notre liberté, bien que cet demande d'abandon n'a pas commencé aujourd'hui, elle a lieu du moment que nous acceptons d'être infantilisé par un pouvoir réglementaire et qu'il édicte un contrôle absolu sans même respecter les règles élémentaires de la liberté. 

Xavier Pérez
Dr. en droit et Dr. en sciences de l'éducation
 

https://xavierperezofficiel.blogspot.com

 

Contradiction, discontinuité, non-égalité d'accès ... la naissance de nouveaux principes

 Il y a de quoi désarçonner bien des professionnels du droit dont beaucoup se demandent en arrière cours quels principes il faut mobiliser face à ces nouveaux principes, en opposition avec ceux qui avaient fondés notre droit. Et pourtant, le silence général laisse naitre la contradiction, la discontinuité et la non-égalité d'accès, que tous officiellement réprouvent, et qui malgré tout, s'installent dans notre quotidien. 

Xavier Pérez
Dr. en droit et Dr. en sc. de l'éducation

https://xavierperezofficiel.blogspot.com

 

Comment expliquer ce long silence des Français ?

 Il y a des questions qui resteront souvent en notre mémoire, et ce long silence des Français face à des mesures contraires à tous nos principes, restrictives et souvent contradictoires, pourtant une population habituée à des réactions plus vives à travers leur histoire nous interrogera longtemps, quelques soient la suite de l'histoire, ce silence dénote bien des changements dans notre société au quotidien. 

Xavier Pérez
Dr. en droit et Dr. en sciences de l'éducation

http://xavierperezofficiel.blogspot.com


Le principe de la loi-écran. Comment un décret peut agir dans le domaine de la loi ?

Voilà un classique en droit administratif, mais visiblement comme en littérature il ne se démode jamais, à un point tel que nous avons tendance à les oublier. Nous nous disons que c'est tellement connu, que c'est trop gros pour être vrai, pourtant à y regarder de plus près, nous pourrions nous intéresser au principe de la loi-écran, le fait de faire écran avec une loi, pour soit, empêcher à des principes européens de s'appliquer, ou soit, permettre à une réglementation d'agir dans les domaines de la loi....Je vous en dis plus. 

Xavier Pérez
Dr. en droit et Dr. en sciences de l'éducation
 

https://xavierperezofficiel.blogspot.com

L'Etat Multipolaire, la montée d'un pouvoir citoyen

Présentation rapide de mon dernier écrit, un résumé libre de mon doctorat en droit, enrichi de dix ans d'actualité qui rend plus abouti la réflexion qui avait été commencée sur la décentralisation avec l'idée simple qu'à l'image des États fédéraux, et des États centraux, elle avait une logique propre à elle-même. Baptisée pour ma part aujourd'hui, l’État multipolaire, réunion des différents pôles de la société, qui appelle à une nouvelle base théorique de l’État.
 

Les contradictions du droit d'exception

Un droit d'exception demeure une loi qui vise à s'extraire du droit courant, souvent en contradiction avec celui-ci, voire antinomique, c'est-à-dire qu'il se donne la possibilité de pouvoir agir hors droit pour justement le remettre en cause, c'est la raison pour laquelle il peut être qualifié "ex nihilo", sans base et sans passé autre que le vote qui l'a créé. Des exemples simples permettent de le comprendre. Ce qui fait dire que deux droits entrent en contradiction le "droit courant" et le "droit ex nihilo", sauf que ce dernier d'exception n'a pas vocation à durer.

 

La première fois dans notre histoire qu'un décret est supérieur au droit institutionnel

 C'est en effet la première fois qu'un décret est considéré comme étant supérieur à l'ensemble du droit institutionnel, et d'ailleurs ceci se voit puisqu'il peut remettre en cause nos droits fondamentaux et des droits naturels. Ce statut est en lien direct avec la nature même de l'état d'urgence.

 

La dette : Assainissement ou banqueroute ?

Selon le FMI qui s'inquiète de la dette Française, il est demandé à la France de commencer à mettre en place un assainissement des finances publiques, sans quoi la perspective de la banqueroute ne serait pas à exclure. Mais, qu'est-ce l'assainissement des finances publiques? Le dernier pays à l'avoir connu en Europe est la Grèce. Les Français l'accepteraient-ils?
Xavier Pérez
Dr. en droit et Dr. sc. de l'éducation
http://xavierperezofficiel.blogspot.com
 
 

Quand est-ce que la faillite va être officialisée ?

C'est l'une des nombreuses questions que nous pouvons nous poser à force de nous interdire de travailler, de nous terrer, de vivre dans la peur, de nous endetter quand est-ce que la faillite va être officialisée? Peut-être le seul véritable évènement qui fera comprendre l'incohérence de ce que nous vivons actuellement et nous donner envie de défendre nos libertés.

Xavier Pérez
Institutionnaliste
http://xavierperezofficiel.blogspot.com
 

Comment on a changé de république sans nous en apercevoir ?

Pour donner suite à mon article "Depuis la loi constitutionnelle du 2 octobre 2000, nous sommes virtuellement entrés dans une 6ième République"TEXTE ICI" le développement de mon propos vise à le rendre accessible à tous, et montrer ainsi l'importance des institutions dans notre façon d'agir, et comment il est urgent actuellement de retrouver un équilibre nécessaire pour prendre en compte tous les pôles de notre société. 
Xavier Pérez 
Dr. en droit 
Dr. en sc. de l'éducation 

 

 
 
 
Article recopié ci-dessous
 

Depuis la loi constitutionnelle du 2 octobre 2000,
nous sommes virtuellement entrés dans une 6ième République

 
J'étudie les institutions depuis plus de vingt ans maintenant, et ce qui marque leur évolution est leur constance. Or, celle-ci a été profondément modifiée pour la France avec les différentes lois constitutionnelles, dont certaines ont même été adoptées par référendum ce qui leurs donnent encore plus de poids.

Tout ceci n'enlève rien au fait que les Institutions qui naissent en 1958 n'ont plus rien de commun avec celles qui opèrent en 2020.Vous pourriez dire avec justesse que c'est le cours du temps, l'adaptation aux temps modernes, et vous auriez certainement raison, et c'est d'ailleurs pour cette même raison qui l'est légitime de dire que certaines réformes ont profondément modifié la constance de nos institutions.

C'est à mon sens celle qui a vue la naissance du quinquennat, nous sommes en effet passés ici d'institutions gaulliennes à des institutions giscardiennes, ayant pour fait d’aligner le temps présidentiel sur le temps législatif car, là était précisément l'une des particularités de la 5ième République de créer un décalage entre ces deux temps très différents, marquant aussi par ce fait d'élection une différence entre le pouvoir exécutif et législatif.

Or, avec le quinquennat, et sa première application en 2002 (nous avons un recul de presque vingt ans) nous avons vu un alignement de ces deux temps et donc de ces deux pouvoirs exécutif et législatif, créant une forme de syncrétisme contraire à l'esprit même des testes d'origine.

Même si le passage n'a pas été officiel, nous avons changé de normalité institutionnelle en 2002 et nous sommes passés de fait dans une autre République, nous pourrions dire légitimement une 6ième, qui tourne autour de l'élection présidentielle et de la personnalité de son président. Nous avons donc vécu un renforcement du centralisme et de ce fait nous en expérimentons aussi les limites dans une époque qui cherche au contraire la gestion locale au plus proche des citoyens. 


Dans quelle société souhaitons-nous vivre ?

 

J'ai bien du me rendre à l'évidence que la prise en compte du fait réel n'intéresse que très peu de personnes, à un point tel que je pense maintenant que l'enjeu n'est plus au niveau de l'exposition des arguments mais bien plutôt vers quelle société nous voulons aller? Souhaitons-nous une société où on se cache derrière un masque? Ou une société qui pourra à nouveau sourire et se développer librement? 
Xavier Pérez
Dr. en droit
Dr. en sc. de l'éducation
http://xavierperezofficiel.blogspot.com
 
 

On n'arrête pas la mer avec ses mains

Si j'ai appelé ma chaine terre naissante, c'est précisément car je crois que le nouveau paradigme de l'économie est celui d'une économie qui tiendra compte de la capacité de la Terre à produire ce dont nous avons besoin pour notre développement, tiendra compte des hommes, de leur liberté et leur dignité. Mais, nous devons être vigilant, la mutation autoritaire et virtuelle actuelle est au contraire la continuité de l'ancienne forme de l'économie., c'est-à-dire réalisé du profit envers et contre tout. 
Xavier Pérez 
Dr. en droit 
Dr. en sciences de l'éducation  
 
 

 

<< vidéo point de vue >> 

<< vidéo écologie et économie >>